cinéma - Page 3

cinéma d’architecture | espaces intercalaires | chambéry | 19 juin 2014

maison de l'architecture de savoie | ciné archi | espaces intercalaires

jeudi 19 juin à 19h00

entrée libre
Ancienne distillerie de Vermouth
22 rue fodéré
73000 Chambéry

ville et cinéma se réfléchissent mutuellement depuis plus d’un siècle. débattons de l’actualité de cette relation à l’heure où la condition urbaine et l’image numérique se généralisent.
cette semaine, la maison de l’architecture de savoie, vous propose le film «espaces intercalaires» de damien faure.

télécharger le pdf

espaces intercalaires
un film de damien faure | 2012 | 56min

le corbeau, le maître de tokyo, est capable d’appréhender la ville dans sa globalité puis la parcourir dans ses plus petits interstices. Au début, le champ urbain se voit comme un espace à trois dimensions, puis en prolongeant le regard, de nouveaux lieux apparaissent.Tokyo se métamorphose. Ces espaces nous révèlent une vision différente de la cité, peuplée d’architectures singulières et de personnages qui habitent la ville autrement.

Damien Faure
Damien Faure est cinéaste, il est diplômé de l’école des beaux-arts de st-etienne avec les félicitations du jury. Il réalise son premier documentaire sur la papouasie occidentale en 2001. ce film, «west papua», s’intéresse au conḁit qui sévit depuis 40 ans en nouvelle-guinée occidentale. Oublié des médias, le peuple papou lutte pour sa survie face aux militaires indonésiens. Sélectionné dans de nombreux festivals à travers le monde, le film obtient le prix spécial du jury au festival du film des droits de l’homme de paris en 2003. le film est aussi diffusé sur france télévision.

cinéma d’architecture | le vertige des possibles | chambéry | 26 mars 2014

maison de l'architecture de savoie | ciné archi | le vertige des possibles

mercredi 26 mars 2014 | 19h00
entrée libre

salle jean Renoir
30 rue Nicolas parent | 73000 Chambéry

projection dans le cadre du cycle traversées urbaines

ville et cinéma se réfléchissent mutuellement depuis plus d’un siècle. Ré-interrogeons les classiques et débattons de l’actualité de cette relation a l’heure ou la condition urbaine et l’image numérique se généralisent. Cette semaine, la maison de l’architecture de savoie en partenariat avec traversées urbaines, vous propose en avant-première le film «le vertige des possibles» de vivianne perelmuter.

projection en avant première
en présence de la réalisatrice vivianne perelmuter
le vertige des possibles
un film de vivianne perelmuter | 2014 | durée 1h48.

Le vertige des possibles est un «city-movie» comme on dit ailleurs «road-movie».
C’est un poème, un manuel d’archéologie, une expérience de perception un graffiti sur un mur.
Anne est payée pour écrire des histoires mais elle n’y arrive plus. Pas du tout l’angoisse de la page blanche, tout le contraire. Et dans la vie c’est pareil : Anne n’arrive pas à choisir.
Mais ce jour-là, et toute une nuit, entrainée bien malgré elle dans une errance à travers la ville, elle devra bien apprendre à s’orienter dans ce labyrinthe. Avant que le jour ne se lève, elle devra agir.


télécharger le pdf

voir la bande annonce
la page Facebook du film
on en parle dans « le monde »
on en parle dans « libération »

vivianne perelmuter :
apres des etudes de philosophie et de sciences politiques, vivianne perelmuter entre a la femis en realisation.
elle a realise plusieurs courts metrages et des documentaires selectionnes dans de nombreux festivals.
elle enseigne le cinema a la faculte de corte. le vertige des possibles est son premier long metrage.

assemblée générale 2013 de la maison de l’architecture de savoie | aix les bains | 28 février 2014

la maison de l’architecture de savoie investit la piscine des anciens thermes nationaux d’aix les bains et vous invite pour son assemblée generale 2013.

A la suite de cette A.G, le film «les mystères du château du dé» de man ray vous sera projeté.
pour clore la soirée, les dj’s de radio ellebore s’agiteront pour faire vibrer les mosaïques !

Quand ?
le vendredi 28 février à 18h30

Où ?
Anciens Thermes nationaux d’Aix-les-Bains
Place Maurice Mollard | 73100 Aix-les-Bains

Quoi ?
> Cinéma d’architecture : « LES MYSTERES DU CHATEAU DU DE » UN FILM DE MAN RAY
> SOIREE PEIGNOIRS

Programme
Assemblée générale 2013 : Rapport moral 2013 / Rapport financier 2013 / Programme 2014 / Election du conseil d’administration / Questions diverses / film / SOIREE

télécharger le pdf

télécharger la convocation

adhérer à la mas

cinéma d’architecture | habitations légèrement modifiées | 23 octobre 2013

mercredi 23 octobre 2013 | à 19h00

ENTREE LIBRE
Ancienne distillerie de Vermouth
22 rue fodéré
73000 Chambéry

cinéma d’architecture.
Ville et cinéma se réfléchissent mutuellement depuis plus d’un siècle. Ré-interrogeons les classiques et débattons de l’actualité de cette relation à l’heure où la condition urbaine et l’image numérique se généralisent. Cette semaine, la Maison de l’Architecture de Savoie en partenariat avec Traversées Urbaines, vous propose le film «HLM» de Guillaume Meigneux.

« HABITATIONS LEGEREMENT MODIFIEES »
Réalisé par Guillaume Meigneux – 76 minutes – 2013

télécharger le pdf

+ INTERVENTION DU REALISATEUR
GUILLAUME MEIGNEUX | ARCHITECTE DPLG

« Ils vont mettre un ascenseur dans ma cuisine, vous imaginez ? Un ascenseur ? Ils sont fous ! » s’inquiète Mme C., 95 ans. Saluée depuis par la critique internationale, la rénovation de la tour Bois le Prêtre par les architectes Druot, Lacaton et Vassal témoigne d’une métamorphose inédite en milieu habité. Par leurs paroles les habitants révèlent, face à la lente mutation de ces lieux de vies chargés d’histoire, l’attachement que nous entretenons tous avec nos intérieurs.

Architecte DPLG diplômé de la Cambre (Bruxelles), Guillaume Meigneux s’intéresse très vite à la vidéo pour mieux saisir la place de l’habitant et de l’usager dans la conception architecturale.

Ceci le conduira à collaborer régulièrement avec l’architecte sevillan Santiago Cirugeda, puis à résider deux années au Fresnoy – studio national des arts contemporains -, à développer une thèse au sein du laboratoire du CRESSON en partenariat avec l’agence d’urbanisme INterland, et enfin à réaliser le documentaire Habitations Légèrement Modifiées.

Durant son intervention, Guillaume Meigneux reviendra sur les motivations qui l’ont conduit à la réalisation de ce film pour questionner ensuite la reconversion possible des 300 heures de rush récoltés tout au long du tournage comme corpus d’une analyse vidéographique des implications sociales et sensibles dans le cadre d’un projet de rénovation de cette ampleur.


HLM un film de Guillaume Maigneux par tvnetcitoyenne

cinéma d’architecture | Lisbonne story | chambéry | 19 juin 2013

mercredi 19 juin 2013 | 19h00

Ancienne distillerie de Vermouth
22 rue Fodéré | 73000 Chambéry | Proche Place Monge
Bus arrêt Square Lovie

Entrée libre

CINÉMA D’ARCHITECTURE dans le cadre du cycle traversées urbaines #3

Ville et cinéma se réfléchissent mutuellement depuis plus d’un siècle. Ré-interrogeons les classiques et débattons de l’actualité de cette relation à l’heure où la condition urbaine et l’image numérique se généralisent. La Maison de l’Architecture de Savoie en partenariat avec Traversées Urbaines, vous propose le film «LISBONNE STORY» de Wim Wenders.

+ intervention de jean-François Augoyard directeur de recherche Cnrs honoraire. Philosophe, urbaniste et musicologue

télécharger le pdf

Réalisé par Wim Wenders
1994
Couleur
100 minutes
Synopsis
Phillip Winter, ingénieur du son, part au Portugal rejoindre son ami cinéaste Friedrich, qui l’appelle au secours. Sur place, point de Friedrich. Dans la grande maison qu’il habitait, le cinéaste n’a laissé qu’un film inachevé. Phillip décide alors de mettre du son sur les images muettes et part ainsi à la recherche de son ami.

Jean-François Augoyard
Fondateur du Centre de Recherche sur l’Espace sonore (Cresson – 1980) à l’École d’Architecture de Grenoble, il a été co-fondateur, en 1992, du laboratoire Ambiances architecturales et urbaines (Cnrs-ministère de la Culture et de la communication) et d’une formation doctorale sur le même thème, tout en enseignant principalement à l’École d’Architecture de Grenoble. Ses premiers travaux ont porté sur les manières d’habiter, sur la perception en mouvement de l’espace quotidien et sur les conduites sociales en ville. Il a ensuite développé des notions interdisciplinaires et des méthodes d’analyse in situ de l’environnement sensible, en particulier sonore.

Depuis 1990, il travaille sur une théorie des ambiances architecturales et urbaines et sur l’expérience esthétique quotidienne.

cinéma d’architecture | smoke | chambéry | 03 avril 2013

mercredi 3 avril 2013, 19:00
Entrée libre | Ancienne distillerie de Vermouth | 22 Rue fodéré | 73000 Chambéry | Proche Place Monge
Bus arrêt Square Lovie

Ville et cinéma se réfléchissent mutuellement depuis plus d’un siècle. Ré-interrogeons les classiques et débattons de l’actualité de cette relation à l’heure où la condition urbaine et l’image numérique se généralisent. Cette semaine, la Maison de l’Architecture de Savoie en partenariat avec Traversées Urbaines, vous propose le film «SMOKE» de Paul Auster et Wayne Wang.

SMOKE
Réalisé par Paul Auster, Wayne Wang | 1995 | Couleur | 112 minutes

télécharger le pdf

L’observation du quotidien
« Ce film rassemble des tranches de vie de plusieurs personnages qui gravitent autour du Brooklyn Cigar Company, un débit de tabac de Brooklyn tenu par Auggie Wren (Harvey Keitel) au coin de la 16ème rue et de Prospect Park West.
A partir de la figure du buraliste-photographe Auggy Wren, on regardera comment, de Georges Perec à Camilo Vergara, en passant par André S. Labarthe, il est possible de construire une observation méthodique du quotidien urbain et de considérer un coin de rue comme un formidable observatoire de la vie qui passe. »
Nicolas Tixier, architecte, président de la Cinémathèque de Grenoble

assemblée générale 2012 de la maison de l’architecture de savoie | chambéry | 20 février 2013

La Maison de l’Architecture de Savoie revient en 2013.

Pour commencer l’année, nous vous proposons une soirée double : cinéma d’architecture + assemblée générale 2012  

Quand ?
le 20 février à 19h00

Où ?
Entreprise de charpente “zanon et fils“
ZI de L’Albanne,
73190 Saint-Baldoph

Quoi ?  
Cinéma d’architecture :  Les gaspards, un film de Pierre Tchernia,1974 en partenariat avec Traversées Urbaines

Assemblée générale 2012 : Rapport moral 2012 / Rapport financier 2012 / Programme 2013/ Questions diverses

Télécharger l’invitation à la soirée

Télécharger la convocation à l’A.G.

cinéma d’architecture | « études sur paris » | chambéry | 28 novembre 2012

mercredi 28 novembre 2012, 19:00
Entrée libre | Salle Jean Renoir | 30 rue Nicolas Parent | 73000 Chambéry
Bus 3 | 5 | 6 | 9 | 28 Arrêt Olympe ou Allobroges

dans le cadre du cycle traversées urbaines #3
www.traversees-urbaines.fr

« ETUDES SUR PARIS »
Un film réalisé par André Sauvage
1928 | Noir & Blanc | 80 minutes
Architecte | président de la Cinémat hèque de Grenoble
+ intervention de Nicolas Tixier

télécharger le pdf

Avant de tourner «La croisière jaune», André Sauvage réalise en 1928 « Études sur Paris » Ce film, souvent comparé à « Berlin, symphonie d’une grande ville » de Walter Ruttmann (1927), documente le quotidien
urbain des années 20 à Paris. Classé en général avec les avant-gardes, André Sauvage nous laisse avec ce film un ensemble de vues sur les rues, avenues, boulevards, places, canaux et quais qui permet de saisir
les ambiances urbaines et la dynamique des espaces entre usages et mobilités.

Le film procède par prélèvements et transects. Il est organisé selon cinq études : Paris-Port, Nord-Sud, les îles de Paris, la petite ceinture et de la tour Saint-Jacques à la montagne Sainte-Geneviève.

Et si en regard à aujourd’hui, l’espace des mobilités du Paris des années 20 avait déjà
quelques attributs et des qualités que nous recherchons et projetons pour les espaces
urbains de demain ?
Nicolas Tixier

cinéma d’architecture | « le voisin d’à côté » | chambéry | 28 juin 2012

Jeudi 28 Juin 2012 19:00
Entrée libre | 22 Rue fodéré | 73000 Chambéry | Proche Place Monge
Bus arrêt Square Lovie

Leonardo fait partie des designers en vogue de son pays. Signe évident de sa réussite, il vit avec son épouse ana et sa fille lola dans la maison curutchet, Seule maison construite par le Corbusier en argentine. un matin, il est réveillé par un bruit obsédant : Comme si on perçait un mur…durée 1h50

  • date de sortie : mai 2011
  • 19h00 : projection du film
  • 21h00 : échanges et pot

télécharger le pdf

cinéma d’architecture | « my architect » | chambéry | 13 octobre 2011

Jeudi 13 octobre 2011, 19h00 – 22 rue fodéré – 73000 Chambéry.

Dans le prolongement des films proposés par la maison De l’ architecture, nous vous proposons de faire revivre l’ancienne distillerie de vermouth de la rue Fodéré à Chambéry.
– 19h00 : projeCtion du film my architect (1h56m)
– 21h00 : pot & mac-Diots

résumé du film :
louis Kahn s’inscrit comme l’un des plus grands architectes du 20ème siècle. il construisit des oeuvres monumentales à dimension universaliste et d’une grande élévation spirituelle. sa vie, à l’image de ses édifies, fut chargée de mystère. lorsqu’il succomba à un infarctus, dans les toilettes pour hommes de penn station en 1974, les nécrologies précisaient qu’il laissait une épouse, esther, et une file, sue ann.
mais il apparut que Kahn avait mené quatre vies à la fois : son travail, sa famille officiele, ainsi que deux autres femmes et les enfants qu’elles lui avaient donnés. nathaniel Kahn, filsde louis Khan et d’harriet pattison, une architecte paysagiste, avait onze ans quand son père mourut. agé de 39 ans aujourd’hui, il revient sur les traces de son père à travers « my architect », portrait intime d’un homme complexe et fascinant.