le champ urbain

REM | cinéma (plein air) d’architecture | chambéry | 27 juin 2018




CINÉMA EN PLEIN AIR
La Maison de l’Architecture de Savoie en partenariat avec la maison de l’Architecture de Haute-Savoie vous propose un rendez-vous sous les étoiles pour découvrir pour la seconde fois en France le film REM (Rem Koolhaas).

Où ?
Sous les platanes
du boulevard de la colonne
73000 Chambéry

(En cas de mauvais temps, repli de la soirée dans notre usine au
22 rue fodéré à Chambéry)

Quand ?
Mercredi 27 Juin 2018 à partir de 21h30.
RÉSERVATION RECOMMANDÉE

+ Télécharger le Flyer

REM
Un film de Tomas Koolhaas

Au fil des conversations entre le père et le fils, en voyageant à travers le monde, l’homme se découvre au-delà du Mythe. La pensée à l’oeuvre de l’immense architecte Rem Koolhaas, est celle d’un humaniste engagé.
REM KOOLHAAS est né dans le Rotterdam de l’après-guerre, une ville alors complètement détruite. Ce contexte a contribué, selon lui, à forger la perspective radicale qui est la sienne et sa volonté de concevoir des édifices de façon totalement innovante et inédite. « Dès lors qu’il y a un consensus, je suis mal à l’aise et je remets tout en question ».
Fondateur de l’agence OMA Office for Metropolitan Architecture, il en est aussi le directeur. Avec ses équipes, Rem Koolhaas a réalisé de très nombreux projets architecturaux de dimensions, d’usages et de budgets différents, dans le monde entier : des boutiques Prada Epicenter à New York au siège social de la CCTV à Pékin, la télévision centrale chinoise.
Lauréat du prix Pritzer pour l’ensemble de son œuvre architecturale en 2000, il doit aussi sa notoriété à ses ouvrages et théories qui, audelà de l’architecture, touchent à la culture pop, la sociologie, l’économie, la politique et la philosophie. Il fait souvent figure de provocateur, autant du fait de la nature extrême de ses réalisations architecturales que pour ses affirmations souvent abruptes, telles que « je déteste être architecte, je déteste vraiment ce métier ».


participer à l’événement

Les réservations sont closes pour cet événement.


Chargement de la carte…

Strange and familiar | cinéma d’architecture | chambéry | 14 juin 2018




CINEMA D ARCHITECTURE

La Maison de l’Architecture de Savoie s’associe au cinéma l’Astrée pour vous proposer un premier « rendez-vous cinéma et architecture » et vous propose pour la seconde fois de venir vous rafraichir autour du film «Strange and Familar» des réalisateurs Marcia Connolly et Katherine Knight.

Où ?
Cinéma l’astrée
7 boulevard du Théatre
73000 CHAMBERY

Quand ?
Jeudi 14 Juin 2018 à partir de 20h30.

Tarif ?
Tarif unique de 5€ / place
Achat des places à l’astrée à partir de lundi 4 juin
Attention places limitées

+ Télécharger le Flyer

STRANGE AND FAMILIAR :
HOME, HOPE AND ARCHITECTURE ON FOGO ISLAND
Un film de Marcia Connolly et Katherine Knight,2014, 52 minutes, canada,VOST (français)

Situés dans un paysage saisissant, les six ateliers d’artistes conçus par l’architecte canadien Todd Saunders (établi en Norvège), perchés comme des sculptures sur les rivages rocheux de l’île de Fogo, une communauté de pêcheurs au large de Terre-Neuve, ont suscité l’enthousiasme des amateurs d’architecture du monde entier.

Depuis, ces pavillons ainsi que le nouvel hôtel Fogo Island Inn ont fait l’objet de nombreux reportages dans les grands quotidiens et les revues d’architecture. Le documentaire nous invite à découvrir cette petite île qui s’affirme par le choix d’une architecture contemporaine audacieuse, fruit des efforts d’un programme de revitalisation de la Shorefast Foundation, menée par Zita Cobb, femme d’affaires prospère, originaire de l’île.

Chargement de la carte…

Strange and familiar | cinéma d’architecture | 08 juin 2017




La maison de l’architecture de Savoie vous propose de venir vous rafraîchir autour du film «Strange and Familar» des réalisateurs Marcia Connolly et Katherine Knight.
Découvrez une architecture résolument contemporaine sur les rivages rocheux de l’île de Fogo, une communauté de pêcheurs au large de Terre-Neuve

Ou ?
Ciné Malraux
67 place François Mitterrand
73000 Chambéry

Quand ?
Le jeudi 08 juin 2017 à 20h00
Entrée libre pour les adhérents de la maison de l’architecture de savoie.
tarif unique 3.50 euros autrement.

Télécharger le Flyer


« Strange and familiar »

Home, Hope and architecture on Fogo island

Un film de Marcia Connolly et Katherine Knight, 2014, 52 minutes, canada, VOST (français)

Situés dans un paysage saisissant, les six ateliers d’artistes conçus par l’architecte canadien Todd Saunders (établi en Norvège), perchés comme des sculptures sur les rivages rocheux de l’île de Fogo, une communauté de pêcheurs au large de Terre-Neuve, ont suscité l’enthousiasme des amateurs d’architecture du monde entier.
Depuis, ces pavillons ainsi que le nouvel hôtel Fogo Island Inn ont fait l’objet de nombreux reportages dans les grands quotidiens et les revues d’architecture.

Le documentaire nous invite à découvrir cette petite île qui s’affirme par le choix d’une architecture contemporaine audacieuse, fruit des efforts d’un programme de revitalisation de la Shorefast Foundation, menée par Zita Cobb, femme d’affaires prospère, originaire de l’île.


pré-inscription à l’événement

Les réservations sont closes pour cet événement.


Chargement de la carte…

visite de paysage | cinéma plein air | les jardins familiaux de Lémenc | 19 juillet 2016




2016_07_19-soiree jardin-MA73_Page_1

Dans la continuité des évènements lies a la sensibilisation au paysage, la maison de l’architecture vous propose la visite des jardins familiaux de Lémenc avec le paysagiste, l’architecte et la maitrise d’ouvrage de l’opération.
Entre parc urbain et lieu de production les jardins familiaux ouvrent de nouvelles perspectives pour des villes fertiles et heureuses.

PROGRAMME :
> visite des jardins et présentation du jardin
> échange autour la place du jardinier dans la ville
> pique-nique potager (chacun vient avec son pique-nique!)
> cinéma en plein air (au nom de la terre – pierre rahbi)

Avec :
Jeremy Huet, paysagiste (atelier des cairns)
Benoit chambre, architecte (epure – architecture & patrimoine)
Michel Dyen, vice-président de Chambéry métropole (sous réserve)

Quand ?
Mardi 19 juillet 2016 | à 18h30

Télécharger le flyer

Où ?
Les jardins familiaux de Lémenc
11 rue Burdin (Proche crypte de Lémenc)
73000 Chambéry

Pierre Rabhi – au nom de la terre
france – 2012 – 98min – 16/9 – couleur
Pierre Rabhi est paysan, écrivain et penseur.
Il est l’un des pionniers de l’agro-écologie en France. Amoureux de la terre nourricière, engagé depuis quarante ans au service de l’homme et de la nature, il appelle aujourd’hui à l’éveil des consciences pour construire un nouveau modèle de société où « une sobriété heureuse » se substituerait à la surconsommation et au mal-être des civilisations contemporaines.
Pierre Rabhi est aujourd’hui reconnu comme expert international pour la sécurité alimentaire et a participé à l’élaboration de la convention des nations unies pour la lutte contre la désertification. Auteur de nombreux ouvrages et fondateur de divers mouvements et associations (comme terre & humanisme, partenaires du film).


participer à l’événement

Les réservations sont closes pour cet événement.


Chargement de la carte…


Soirée hippie chic | conférence | cinéma d’architecture | 23 juin 2016




2016-soiree bulles_L
La Maison de l’Architecture de Savoie vous propose une conférence sur l’utopie des maisons bulles avec l’historienne et critique d’architecture Raphaëlle Saint-Pierre.
Des projections de films seront assurées durant la soirée hippie chic qui conclura les activités printanières de la maison de l’architecture de Savoie.

Quand ?
Jeudi 23 juin 2016 | à 19h00

Télécharger le flyer

Où ?

Ancien entrepôt de Vermouth
22 rue fodéré
73000 Chambéry

Raphaëlle Saint-Pierre

Auteur de «Maisons-bulles, Architectures organiques des années 1960 et 1970»
Collection Carnets d’Architecture, Publié aux Editions du Patrimoine
« L’homme, l’animal, l’amande, tous trouvent le repos maximum dans une coquille. » Gaston Bachelard, La Poétique de l’espace, 1957.
Un véritable rejet du mouvement moderne a émergé en France durant la décennie 1960. Des architectes et des artistes mènent alors des recherches sur le voile de béton, qui offre une immense liberté d’expression et une souplesse tant formelle que technique. Influencés par Antoni Gaudí ou Frederick Kiesler, inspirés par la nature, ils se tournent vers la création de volumes ovoïdes. Dans une société passionnée par la science-fiction et les soucoupes volantes, ils composent des univers entre représentation primitive et projection futuriste. Leur choix pour les structures en forme de bulles sera à la fois économique, esthétique et pratique : coquille protectrice, elle doit s’accorder parfaitement aux gestes quotidiens.


participer à l’événement

Les réservations sont closes pour cet événement.


Chargement de la carte…


cinéma d’architecture | georges perec| chambéry | 09 décembre 2015




MA73_Georges PEREC_20151209

mercredi 9 décembre 2015, 19:30
ciné malraux
67 place François Mitterrand
73000 Chambéry

Ville et cinéma se réfléchissent mutuellement depuis plus d’un siècle. Ré-interrogeons les classiques et débattons de l’actualité de cette relation à l’heure où la condition urbaine et l’image numérique se généralisent. Cette semaine, la Maison de l’Architecture de Savoie en partenariat avec Traversées Urbaines, vous propose la diffusion d’un film et d’un documentaire :
> 19h30 : Propos amicaux à propos d’Espèces d’espace
> 21h20 : L’homme qui dort

En présence de :Bernard Queysanne, réalisateur.

Télécharger le flyer
Télécharger l’Entretien avec Bernard Queysanne

un regard singulier : georges Pérec
> 19h30
Propos amicaux à propos d’espèces d’espace
Documentaire de 1999 réalisé par Bernard Queysanne – 71’
Une évocation de la vie et de l’œuvre de l’écrivain georges Pérec, au travers des différents lieux qui ont marqué son existence : ses logements successifs, les quartiers de Paris qu’il fréquentait et qu’il a décrits dans son essai Espèces d’espaces (1974). Le film est une adaptation de ce livre montée en parallèle avec les témoignages des proches de Pérec.

> 21h20
l’homme qui dort
Prix Jean Vigo 1974.
Film noir et blanc de 1974, réalisé par Georges Pérec et Bernard Queysanne – 77’
Un étudiant décide de rompre avec toutes ses activités pour mener une vie végétative, manger, dormir, lire le journal et se promener dans Paris. Le texte du roman de Pérec, porté en voix off par Ludmila Mickael, la qualité de la photographie, le thème du passage à la maturité évoquant son roman les Choses et propre à l’identification pour chacun, la déambulation dans Paris de 1974 : tous ces ingrédients contribuent à rendre cette errance existentielle et poétique, magnétique.


participer à l’événement

Les réservations sont closes pour cet événement.


Chargement de la carte…

cinéma d’architecture | courir les villes | chambéry | 09 juin 2015




2015_courir les villes_Page_1 (Copier)

Mardi 09 juin 2015 | 19.00
Ancien entrepôt de Vermouth
22 rue fodéré
73000 Chambéry

Bus
Arrêt Square Lovie

Ville et cinéma se réfléchissent mutuellement depuis plus d’un siècle.
Ré-interrogeons les classiques et débattons de l’actualité de cette relation à l’heure où la condition urbaine et l’image numérique se généralisent. Cette semaine, la Maison de l’Architecture de Savoie en partenariat avec Traversées Urbaines, vous propose la diffusion de 4 films courts à l’aide de projecteur 16 et 35mm.

Courir les villes
Peut-être pas si fou ? Mais peut-être pas si simple.filmer, marcher, raconter, jouer : 4 films courts comme autant de façons de traverser la ville et le cinéma des années 20 à aujourd’hui.

Installation de projecteurs 16 et 35 mm pour cette soirée en présence de Naïm Aït sidhoum (architecte, cinéaste, co-producteur de Vill9 la série) et de Julien Perrin (chef opérateur) pour le film “Guy Moquet” tourné à la Villeneuve de Grenoble.
Films issus des collections de la Cinémathèque de Grenoble

–> Grenoble de Robert Bastardie, 1928, 17’, 35 mm
Études sur Grenoble, l’Isère et ses montagnes.

–> Monsieur Mars de Jean-Jacques Henry, 1972, 24’, 16 mm
Entretien filmé avec le gardien de nuit de la Maison de la Culture à Grenoble.

–> Monsieur Martin aura quarante ans demain, de Christophe Jullien, 1988, 9’, 16 mm
Un homme ordinaire se lance un soir dans une aventure extraordinaire, extraordinaire à ses yeux en fait totalement banale, mais dont néanmoins, il ne sortira pas vivant.

–> Guy Moquet, de Demis Herenger, france 2014, 32’, numérique
Guy Moquet ou Guimo ou Guim’s a promis à Ticky de l’embrasser au crépuscule en plein milieu du quartier devant tout le monde.

télécharger le PDF


s’inscrire à l’événement

Les réservations sont closes pour cet événement.


Chargement de la carte…


cinéma d’architecture | sauver Cabanyal | chambéry | 05 mai 2015




2015-05-05_CINE-MALRAUX-MA73

mardi 5 mai 2015, 19h30
Ciné Malraux
67 place François Mitterrand
73000 Chambéry

Ville et cinéma se réfléchissent mutuellement depuis plus d’un siècle. Ré-interrogeons les classiques et débattons de l’actualité de cette relation à l’heure où la condition urbaine et l’image numérique se généralisent. Cette semaine, la Maison de l’Architecture de Savoie en partenariat avec Traversées Urbaines et cinémalraux vous propose la projection de 4 courts métrages d’animation et de 2 épisodes de la web-série «Zombies Cabanyal» réalisée avec les habitants.

Cabanyal, quartier situé à Valence en Espagne fait aujourd’hui, l’objet d’un grand projet urbain impulsé par les pouvoirs publics mais sans concertation avec les habitants…
Sauver Cabanyal ou comment des collectifs d’habitants et d’artistes mobilisent le cinéma pour sauver leur quartier. Projection de quatre courts métrages d’animation et de deux épisodes de la web-série Zombies Cabanyal réalisés par et avec les habitants.

Soirée animée par Adrian Torres, architecte, membre de différents collectifs espagnols.

télécharger le pdf

Entrée libre pour les adhérents sur réservation auprès de l’accueil/billetterie de l’Espace Malraux
(possibilité d’adhérer sur place)

T : 04 79 85 55 43
@ : contact@espacemalraux-chambery.fr


Chargement de la carte…


cinéma d’architecture | espaces intercalaires | chambéry | 19 juin 2014

maison de l'architecture de savoie | ciné archi | espaces intercalaires

jeudi 19 juin à 19h00

entrée libre
Ancienne distillerie de Vermouth
22 rue fodéré
73000 Chambéry

ville et cinéma se réfléchissent mutuellement depuis plus d’un siècle. débattons de l’actualité de cette relation à l’heure où la condition urbaine et l’image numérique se généralisent.
cette semaine, la maison de l’architecture de savoie, vous propose le film «espaces intercalaires» de damien faure.

télécharger le pdf

espaces intercalaires
un film de damien faure | 2012 | 56min

le corbeau, le maître de tokyo, est capable d’appréhender la ville dans sa globalité puis la parcourir dans ses plus petits interstices. Au début, le champ urbain se voit comme un espace à trois dimensions, puis en prolongeant le regard, de nouveaux lieux apparaissent.Tokyo se métamorphose. Ces espaces nous révèlent une vision différente de la cité, peuplée d’architectures singulières et de personnages qui habitent la ville autrement.

Damien Faure
Damien Faure est cinéaste, il est diplômé de l’école des beaux-arts de st-etienne avec les félicitations du jury. Il réalise son premier documentaire sur la papouasie occidentale en 2001. ce film, «west papua», s’intéresse au conḁit qui sévit depuis 40 ans en nouvelle-guinée occidentale. Oublié des médias, le peuple papou lutte pour sa survie face aux militaires indonésiens. Sélectionné dans de nombreux festivals à travers le monde, le film obtient le prix spécial du jury au festival du film des droits de l’homme de paris en 2003. le film est aussi diffusé sur france télévision.

Défiler vers le haut