atelier pédagogique | lire la ville à travers le cinéma | montméllian | 03 juillet 2010

A l’initiative de la Maison de l’Architecture de la Savoie était organisée ce samedi 3 juillet une journée consacrée au cinéma et à l’architecte « Lire la ville à travers le cinéma » en collaboration avec la Mairie de Montmélian et les associations Grand Écran et Cinébus.

L’après-midi était entièrement destiné aux enfants qui purent découvrir et manipuler des appareils pré-cinéma aux noms très compliqués, le praxinoscope, le phénakistiscope.
Un petit plateau de cinéma était reconstitué, les enfants ont pu s’initier aux techniques de l’animation image par image en réalisant avec des légos un film d’une trentaine de secondes dont le thème était la construction d’une ville.
Tous les enfants et les parents qui les accompagnaient s’installèrent ensuite dans la salle de cinéma où furent projetés deux films burlesques « La maison démontables » où Buster Keaton doit construire une maison en kit et « Voyage au paradis » avec Harold Lloyd évoluant au milieu des poutrelles d’un gratte-ciel en construction, prétexte à de nombreux gags qui furent la joie des enfants.
Un goûter vint clôturer cet après-midi « archi’minots » préparé par les bénévoles de Grand Écran.

La journée se poursuivit pour les grands avec la projection de deux courts métrages « Nœud papillon de rigueur pour têtes carrées » de Stephen Flint Müller et « L’homme sans tête » de Juan Solanas présentés par Peggy Zejgman qui insista sur le rôle majeur de la ville dans ces deux films.
La discussion continua autour d’un buffet avant la projection du long métrage du soir « Winnipeg, mon amour » hymne à la ville natale du réalisateur Guy Maddin.

Défiler vers le haut